Orthez/Aire-sur-Adour

 

 

 

A la sortie de Geaune, les rails du Tramway empruntent la route d'Aire

 

 

Ci-dessous, le tableau récap de l'historique de la ligne :
 

Récap_29

 

 

Déclaration d'utilité publique : 10 octobre 1905

Longueur : 79,366 km

Ecartement : 1 m

Ouverture à l'exploitation : 10 janvier 1909

Fermeture à l'exploitation :

  • Voyageurs : 14 janvier 1935
  • Marchandises : 1er décembre 1937

Date de déclassement : 17 juin 1939

 

 

La ligne avait son origine à proximité de la gare d'Orthez-Midi. Dans un premier temps, un simple abri matérialisait ce point d'arrêt desservi par une seule voie. Par la suite, des installations devinrent communes entre le Midi et le Tramway et les voyageurs pouvaient acheter leurs billets au même guichet d'Orthez-Midi.

Quittant Orthez par une large courbe à gauche, la ligne croisait à niveau la RN 133 et regagnait Sault-de-Navailles ou devait s'embrancher une autre ligne concédée aux C.B, de Sault à Pau. Après Sault-de-Navailles, le parcours entrait dans le département des Landes pour desservir Amou et sa bifurcation vers Dax.

Passé Amou, la ligne se dirigeait vers l'est, traversait le Luy de Béarn et le Luy de France. Elle entrait dans Hagetmau où les installations étaient voisines de celles du Midi, longtemps en chantier du fait de la construction de la ligne Midi d'Hagetmau à Pau, jamais achevée.

Après avoir serpenté entre les collines de Chalosse et Tursan, elle arrivait à Aire-Ville, gare commune au réseau P.O.M (Pau - Oloron - Mauléon) et lui empruntait même sa voie, pour laquelle le C.B versait une redevance, afin de refouler vers le terminus d'Aire-Midi.

 

 

 

 

La gare d'Orthez-Midi sur la ligne Dax/Pau. La station du Tramway se trouve à gauche après le bâtiment principal.

 

 

Après avoir traversé Sallespisse, la ligne aborde Sault-de-Navailles

 

 

Près du quai à marchandises, deux wagons couverts stationnent

 

 

Sault-de-Navailles est aussi le point de départ d'une autre ligne des CB vers Pau, restée inachevée

 

 

Arrivé à Amou, il fallait procéder à un rebroussement sur le triangle de retournement pour repartir vers Aire (par la même voie qu'Orthez)

 

 

Le plan général de la bifurcation d'Amou dans le bon sens

 

 

Plusieurs trains stationnent en gare d'Amou

 

 

Les correspondances se bousculent pour Orthez, Aire ou Dax

 

 

Après Amou, la voie du Tramway franchit notamment le Luy de France et celà nécessite la construction d'un ouvrage important

 

 

Après l'inauguration du pont, les ouvriers posent pour la postérité

 

 

Avant Hagetmau, la halte de Saint-Girons permet de refaire le plein en eau grâce à son château d'eau

 

 

Le tramway vient de traverser la route et s'approche de la gare d'Hagetmau

 

 

La gare d'Hagetmau est plus importante car elle assure la correspondance avec la ligne du Midi venant de Saint-Sever. La section vers Pau ayant été abandonnée par la suite

 

 

Le village de Samadet, réputé pour ses faïences

 

 

Une locomotive 030 de type Winterthur tire un train de ballast à la carrière de Samadet

 

 

La 030 Corpet n°1 fait le plein d'eau en gare de Geaune

 

 

La gare du tram vue de l'autre côté. Une seconde grue à eau alimente la Corpet n°3

 

 

Le Tram entre en ville de Geaune ...

 

 

... approche de la place ...

 

 

... qu'il traverse en chicane pour éviter les arcades.

 

 

Puis sort de la ville en direction d'Eugénie-les-Bains

 

 

Un train de voyageurs arrive à Eugénie, tracté par la Corpet n°5

 

 

Des ouvriers posent sur un train de travaux

 

 

Quelques voyageurs viennent prendre le tram

 

 

Deux convois se croisent en gare d'Eugénie-les-Bains

 

 

Une grande courbe permet de quitter le village en direction d'Aire, destination finale

 

 

A gauche, la voie d'Amou arrive à Aire-Ville, gare commune avec le réseau POM arrivant de Pau. Puis les trams CB empruntent la voie POM jusqu'à Aire-Midi, terminus des 2 lignes

 

 

Les trams en provenance d'Eugénie arrivent de la droite, traversent la place du Pont pour aller en gare d'Aire-Ville sur la gauche. Puis ils rebroussent vers Aire-Midi en empruntant la voie POM que l'on voit en bas à gauche revenir traverser le pont de l'Adour

 

 

 

 

La gare d'Aire-Ville avec sa voie POM en provenance de Pau à droite sur la photo du haut, et à gauche sur celle du bas

 

 

Un tramway des CB va partir vers l'aiguille le dirigeant soit vers Orthez (en bas tout droit) soit vers Aire-Midi (en bas à gauche)

 

 

La voie tourne vers le pont qui enjambe l'Adour

 

 

Le tramway traverse l'Adour

 

 

La ligne circule dans la rue de Bordeaux (ou l'avenue selon les époques)

 

 

Le terminus  en gare tramway POM d'Aire-Midi

 

 

 

 

 Poursuivre la visite :

 

Les autres lignes

 

 

Ou retour à l'accueil du Tramway
 

40 votes. Moyenne 4.93 sur 5.

Commentaires (5)

1. LESGARDS Jean-Michel 26/12/2009

Bonjour,

Il y avait une halte à Bonnegarde , entre Amou et Sault-de-Navailles . Une des gardiennes entre 1927 et 1937 environ,
s'appelait Jeanne dite Yvonne CARRAU( ma grand-mère maternelle).
Ma mère y est née.
Auriez-vous des renseignements sur cette halte.

Cordialement,
J-M lESGARDS

2. Françoise 02/04/2010

Je cherche des renseignements sur la gare de Duhort-Bachen. Tout m'intéresse (textes, photos ...)
Merci par avance.
F.

3. robert 04/02/2011

mon oncle prenait le tram hagetmau-Aire et, la côte de Duhort étant trop rude, les voyageurs étaient invités à descendre avant la montée. A l'époque des champignons, le tram ne repartait pas toujours à l'heure... heureuse époque !

4. latappy 21/12/2011

mon grand père était chef fe halte à st cricq chalosse .Quelqu'un aurai t il des photos à l'époque des tranways? merci

5. latappy jean pierre 26/01/2012

je possede un original( datant du 08 janvier 1909)concernant une commission d'agent assermenté de mon grand père pour les tranways a vapeur de la chalosse et du bearn;le siege social de cette compagnie était à Paris boulevard Hausmann .Le sermenta été prêté devant le tribulal civil de ST SEVER.Il fut renouvellé plusieurs fois;il stipule que mon grand père ,étant à Brassempouy touchait de la compagnie quatre vingt dix francs par mois

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×