Morcenx/Lit-et-Mixe

  

 

 

La gare de Lit-et-Mixe, terminus de ligne

 

 

Comme sa soeur jumelle Morcenx-Saint Julien, cette ligne est concédée en deux étapes aux deux mêmes compagnies. La première partie jusqu'à Uza ouvre au trafic le 21 juillet 1889 et la prolongation vers Lit-et-Mixe entre en service le 6 juillet 1908.

 

 

Ci-dessous, le tableau récap de l'historique de la ligne :
 

Récap_8

 

 

En tronc commun depuis Morcenx, la ligne bifurque à Sindères pour desservir quelques embranchements industriels, dont la forge d'Uza, appartenant au marquis de Lur-Saluces, propriétaire du fameux cru de Sauternes 'Château Yquem'.

 

 

Elle ferme, elle aussi, au 1er juillet 1969, année noire pour le réseau des VFL qui perd là plus de la moitié de ses kilomètres alors en exploitation ...

 

 

Les gares de la ligne :
  • Morcenx (km 0)
  • Sindères (km 6,4), embranchement vers Saint-Julien en Born
  • Le Bouscat-Souquet (km 11,9), commune d'Onesse
  • Lespéron (km 18,1)
  • Lévignacq (km 25,3)
  • Uza (km 29,1)
  • Lit-et-Mixe (km 33,9)

 

 

Sindères-Lit et Mixe/ Carte de la ligne
Sindères-Lit et Mixe / Horaires 1914

 

 

Morcenx - Quartier de la gare (CPA-Marcel Delboy)

 

 

Le hall de la gare Midi à Morcenx

 

 

030T n°2 à un PN

 

 

Manoeuvres en gare de Lesperon

 

 

Train en gare de Lesperon - (Collection Guy Latry)

 

 

La gare de Lévignacq sur une CPA colorisée

 

 

Wagons en gare d'Uza (CPA collection Guy Latry)

 

 

Uza - La Gare

 

 

Uza - La Route de Castets
La voie venant de la gare traverse la route au niveau du panneau blanc et file à droite vers Lit-et-Mixe. Une autre voie descend par la gauche, derrière le poteau télégraphique, vers la forge du Marquis de Lur-Saluces, propriétaire par ailleurs du château Yquem à Sauternes.

 

 

Lit et Mixe - La Gare et terminus de la ligne

 

 

Un peu d'archéologie ferroviaire en 2009 :

 

 

De Morcenx à Sindères, la ligne fait tronc commun avec celle ayant son terminus à Saint-Julien

 

 

Puis la ligne contournait le bourg de Sindères par l’est et le sud

 

 

Pour plonger sud-ouest vers la N10 jusqu’au quartier du Bouscat

 

 

Ici se dressait la gare du Bouscat-Souquet que l'élargissement de la N10 à 4 voies a contribué à faire disparaître

 

 

Après avoir traversé la N10 (par un PN gardé à l’époque), la voie approche de Lesperon …

 

 

… longe le mur d’enceinte de l’usine à l’entrée du village…

 

 

… aborde l’emplacement de la gare, où un lotissement a vu le jour en lieu et place du B.V.

 

 

Quelques kilomètres plus loin, c’est la gare de Lévignacq, avec son bâtiment simple, le bureau attenant d’un côté et la halle marchandises, reconstruite en dur, de l’autre

 

 

A la sortie de Lévignacq, les traces de la voie subsistent encore sous le goudron du virage rectifié de la D41. La ligne traverse ensuite la forêt jusqu’à Uza

 

 

La gare d’Uza côté cour …

 

 

… et côté voies

 

 

Les lettres en terre cuite sont tombées, non restaurées par les propriétaires. Ici, d’importantes forges amenèrent une forte activité pendant plusieurs décennies.

 

 

Après la traversée de la D5, la voie quitte le bourg d’Uza pour se rapprocher de Lit-et-Mixe, son terminus

 

 

Un lotissement a poussé sur l’emplacement de la gare. Seul témoignage du passé ferroviaire à Lit-et-Mixe, ce vieux tas de traverses vermoulues … triste vision.

 

 

Poursuivre la visite :

Ligne Laluque/Tartas

 

 

ou retour à l'accueil VFL
 

 

 

 

95 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site