Laluque/Tartas

 

 

 

La BB 71011 arrive à Tartas - octobre 1989 (Photo Christian Paquier)

 

 

Cette ligne de 14 km est la dernière survivante de ce fabuleux réseau des Voies Ferrées des Landes. Elle voit le jour le 27 octobre 1890 et son service voyageur s'arrête, comme sur la quasi totalité du réseau, le 15 mai 1939.

 

 

Ci-dessous, le tableau récap de l'historique de la ligne :
 

Récap_9

 

 

Les stations desservies sont :
 
  • Laluque-Midi (km 0)
  •  Lesgor (km 8)
  •  Bégaar (km 11)
  •  Tartas (km 14)

 

 

  Laluque-Tartas / Carte de la ligne

Laluque-Tartas / Horaires 1914

 

 

Quelques cartes postales anciennes illustrent cette ligne :

 

 

Laluque-Midi_1 

 La gare de Laluque-Midi, avec ses murs à colombages

 

 

 Laluque-Midi_2

 L'express en provenance de Bordeaux entre en gare de Laluque-Midi

 

 

Laluque_16

Une dernière vue ancienne de la gare de Laluque-Midi

 

 

 Laluque-Midi_3

 En 1944, la résistance fait sauter un train allemand de munitions. La gare est soufflée par l'explosion

 

 

 Laluque-Midi_4

 Reconstruite modestement, elle n'accueille désormais plus de voyageurs

 

 

 Des images de la gare de Tartas, terminus et principale agglomération de cette ligne :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ensuite, quelques photos des années 1970 à 2000 :

 

 

 Laluque_LT n°11

 Le LT n°11, assurant la manoeuvre en gare de Laluque-SNCF, attend son heure sur une voie de garage (photo Georges Turpin)

 

 

 Laluque-Midi_BB 207

 La gare de Laluque ne reçoit plus que du trafic marchandises avec les locotracteurs des VFL à la manoeuvre. Ici la BB 207

 

 

 Laluque-Midi_Y 01

 Le Y 01 des VFL, issu d'une série similaire aux Y 7100-7400 de la SNCF, stationne devant la gare de Laluque-SNCF

 

 

 Laluque-Midi_BB 63795

 La BB 63795 en tête d'un train Tartas-Laluque

 

 

 Laluque-Midi_BB 71011

Laluque-Midi, la BB 71011 manoeuvre les wagons qu'elle vient d'amener de Tartas - octobre 1989 (Photo Christian Paquier)

 

 

La double traction BB 63622 - BB 01 en gare de Laluque en provenance de Tartas avec une rame de céréales - août 1995 (Photo Olivier Gumez)

 

 

Arrivée de la BB 01 à Laluque - 1987 (Photo Georges Turpin)

 

 

 Remise de Laluque_1

 Au passage à niveau de la route de Pontonx, les VFL possèdent une remise à locos. Ici le LT n°20 en 1973 (photo Michel Bézy)

 

 

Retour de la BB 01 de Laluque - 1978 (Photo Georges Turpin)

 

 

La BB 01 passe à Lesgor - février 1988 (Photo C. Paquier)

 

 

La double traction BB 01 et BB 71011 sort de la forêt de Lesgor, entre Laluque et Tartas - février 2000 (Photo Thierry Leleu)

 

 

 Tartas_ Silo Maïsadour

Les BB 71011 et BB 01 manoeuvrent sur l'embranchement Maïsadour de Tartas - février 2001 (Photo Thierry Leleu)

 

 

 Tartas_trémies céréalières

 Une rame céréalière sort de l'ITE (Installation Terminale Embranchée) Maïsadour pour regagner Laluque-SNCF

 

 

 Tartas Papèterie_1

 Quelques centaines de mètres plus loin, la papèterie de Tartas est elle aussi desservie par les VFL

 

 

 Tartas Papèterie_2

 De nombreux wagons acheminent le bois entreposé à l'entrée de l'usine ...

 

 

 Tartas Papèterie_3

 ... mais aussi les produits chimiques nécessaires à la fabrication de pâte à papier

 

 

 Tartas_LT n°11

 Le LT n°11 manoeuvre à l'entrée de la papèterie en 1989 (photo Christian Paquier)

 

 

Depuis la disparition de l'entité VFL l'activité a été reprise, ainsi que celle des CFD du Morvan, par un nouvel opérateur Voies Ferrées Locales et Industrielles (VFLI). VFLI a gardé le rouge en couleur dominante pour sa nouvelle livrée (voir ci-dessous) :

 

 

AT3 (ex- 66614 SNCF) en livrée rouge et argent des VFLI

 

 

Archéologie ferroviaire sur la ligne en avril 2008 :

 

 

L'embranchement vers Tartas au départ de Laluque

 

 

On aborde la courbe en demi-cercle vers le PN de la route de Pontonx-sur-Adour

 

 

La signalisation d'approche en gare

 

 

Un virage serré qui a peut-être été rectifié

 

 

Aide mémoire à destination du mécanicien ...

 

 

Annonce du passage à niveau

 

 

Système de déclenchement du PN

              et le fil qui court jusqu'aux feux clignotants

 

 

On arrive au PN de la route de Pontonx

 

 

A la sortie du PN, la vieille remise VFL

 

 

 
 

 

                  

                  

Du matériel divers y reste entreposé ...

 

 

On quitte la remise VFL,

              pour filer en ligne droite vers Lesgor

 

 

Un petit passage de voie sur un chemin de forêt.

 

 

                                     

Le 1er PN, la gare de Lesgor et l'aiguille de sortie de gare au 2ème PN

 

 

Près de la gare de Bégaar ...

 

 

... et la gare habitée au fond à droite.

 

 

                   

                   

Entre Bégaar et Tartas, on siffle, on traverse ... mais gare aux chasseurs

 

 

Le pont sur le Retjons

 

 

Le tablier du pont

 

 

                   

 

                   

L'aiguille de l'embranchement vers le silo Maïsadour

 

 

A gauche vers le silo, à droite on se rapproche de la papèterie

 

 

Le silo Maïsadour qui génère des convois céréaliers

 

 

 

Vers la droite, l'embranchement de la papèterie Tembec. Quelques citernes d'ammoniac anhydré stationnent à proximité

 

 

 

                  

                  

 

 

Quelques wagons entreposés devant l'usine

 

 

L'usine Tembec

 

 

Le dernier PN

 

 

Tiroir de manoeuvre à l'approche du terminus de la ligne

 

 

Le tiroir se referme ...

 

 

... sur la fin de la ligne

 

 

La gare de Tartas se trouvait 260 mètres plus loin. Les installations ont été démantelées sous la pression urbaine afin de construire des logements sur l'ancienne emprise de la gare VFL.

 

 

Poursuivre la visite :

Ligne Laluque/Saint-Girons en Marensin

 

 

ou retour à l'accueil VFL
 

87 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Moreau Guillaume 24/12/2009

Bonjour,

Bravo pour votre site très riche en informations. Juste une proposition à faire à propos de la courbure de la voie Laluque - Tartas dans ses premiers hectomètres : le reliquat de voie sur la droite en partant vers Laluque n'est-il pas une ancienne desserte des entrepôts situés à proximité ? Il me semble que la clôture laisse apparaître un vieil emplacement de portail.

2. dumas 06/11/2011

Cette papèterie de Tartas,visible et odorante de très loin par son panache de fumée blanche,véritable phare industriel du secteur durant des décénnies au XX ème siècle,portait le surnom familier de "Calaisienne",rappelant l'origine géographique de son concepteur.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site