Créer un site internet

Laluque/Saint-Girons-en-Marensin

  

 

 

1 laluque gare 3a

la gare primitive de Laluque-Midi, à quelques kilomètres du bourg

 

2 laluque mines 1

Une petite activité industrielle caractérisait le bourg de Laluque au siècle dernier et les VFL ont activement participé au transport des marchandises vers leur destination finale

 

Cette ligne, comme la plupart de celles de ce réseau, a été construite en 2 étapes. Tout d'abord, la Compagnie des Chemins de Fer d'Intérêt Local des Landes a développé les 27 km permettant de gagner Linxe le 27 octobre 1890. Puis, la Société Born et Marensin ouvre le 15 octobre 1908 les 9 Km de la section Linxe-Saint Girons.

 

Ci-dessous, le tableau récap de l'historique de la ligne :

3 laluque st girons tableau

 

Les gares de la ligne :
4 laluque st girons gares

 

5 ligne laluque saint girons en marensin
Carte de la ligne (Michelin)

 

6 laluque saint girons horaires 1936
Les horaires de 1936

 

7 laluque gare 2

Toujours la gare à colombages de Laluque-Midi, ici en médaillon

 

Quelques embranchements particuliers desservaient exploitations forestières, négociants en bois ou industriels locaux, mais surtout les Mines de Laluque et la Société des mines de Carmaux :

 
 

9 laluque mines 4b10 laluque mines 3b8 laluque mines 2a

 

Ci-dessous, une carte de l'ensemble du site des mines de Laluque :

11 laluque mines 5 pla

 

Le service voyageurs fut assuré jusqu'en 1939, mais reprit quelques temps à cause des restrictions dues à la guerre. La ligne ferma définitivement le 1er septembre 1979 et sera déferrée en 1987, excepté les 4,8 km de Laluque-SNCF à Laluque-Boôs qui garderont une activité jusqu'en 1988.

  

 12 couvert sncf a laluque boos en juillet 1987

 Wagon garé à Laluque-Boôs le 30 juin 1987

  

 13 lt n 11 a laluque juillet 1987

030 n°11 en gare de Laluque en juillet 1987

 

 14 embranchement st girons

Arrivée de la ligne de Saint-Girons à Laluque-gare en juillet 1987

   

15 bb 01 manoeuvrant en gare de laluque sncf mai 1992

BB 01 manoeuvrant à Laluque en mai 1992

   

16 castets 218 castets 117 castets 3

La gare de Castets

 

 19 castets 4 tour de france 1956

A Castets, le Tour de France traverse le passage à niveau sur la RN 10, direction Bayonne et les Pyrénées.

 

20 linxe 121 linxe 2 Deux vues de la gare de Linxe,

 

à gauche avec une 030T Born (à cheminée droite) ...

 

à droite, une 030T Landes (cheminée à tromblon pare-escarbilles)

 

22 linxe 3
La gare de Linxe vers la fin des années 80', envahie par les herbes

 

23 vielle 1

Gare de Vielle, peu avant le terminus

 

25 saint girons 2

Enfin, point ultime de cette ligne, la gare de St Girons

26 saint girons 3

 

24 saint girons 1

Sur la gauche, on remarque la remise à locos en bois de Saint-Girons. La gare se trouve à droite, hors cadre de l'image

 

 Un peu d'archéologie ferroviaire sur cette ligne en avril 2009 :

 

à Laluque, le départ de la ligne vers Saint-Girons

 

Le PN au quartier Pédebourg entre la gare et le bourg de Laluque

 

A l'emplacement de ce qui était la gare de Laluque-Boôs, un tas de gravats

 

Au quartier Lacommère, un bout de rail subsiste au croisement avec la chaussée

 

A la gare de Taller, tout y est : le bureau, le quai, la halle, les sanitaires ... et le nom

 

La maison du garde-barrières au PN de la D947 à l'entrée de Castets, sur la route de Dax ...

 

... au même PN, un détail du chemin de voie

 

A la gare de Castets, la façade côté voies, avec le nom, est dans le jardin peu accessible en cette saison printanière. La végétation repousse ...

 

... le côté cour, lui, est bien dégagé

 

Sur la petite route qui mène au quartier de Salier, les rails traversent encore la chaussée

 

L'arrivée à Linxe se fait à travers l'emprise actuelle de l'usine

 

La gare de Linxe, maintenant disparue, se trouvait dans ce qui est désormais inclus dans l'enceinte de l'usine, derrière cette haie

 

Ici, la voie traversait la D42 pour éviter le bourg de Linxe par le sud, à travers le quartier Darbo

 

A la sortie de Linxe, la voie coupait la route d'Escalus puis traversait la lande à destination du bourg de Vielle

 

La gare de Vielle côté cour ...

 

... et côté voies

 

A l'approche du terminus, la ligne traverse le quartier Jeantot

 

A Saint-Girons, là aussi une usine a avalé la gare aujourd'hui disparue et son emprise.

 

Poursuivre la visite :

Ligne Dax/Azur

 

ou retour à l'accueil VFL

100 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (6)

1. ROBERT 16/10/2019

Bravo pour ce magnifique travail historique….Depuis 20 ans que nous habitons Laluque , nous pouvons , grâce à celui-ci connaître le parcours de la voie ferrée qui passe à environ 100 mètres de notre habitation.

2. Olivier Mantaux 09/04/2019

Merci pour ce travail très intéressant, c'est toujours impressionnant de voir que le train allait partout avant. j'ai une question : a-t-on une idée des marchandises transportées autour de Laluque (une mine oui, mais une mine de quoi ? , que pouvait bien transporter le wagon couvert en gare de Laluque Boôs?, merci

3. Bernd Moosecker (site web) 02/12/2016

Guten Tag,

eine wirklich interessante Dokumentation der Eisenbahn in den Landes.

Herzliche Grüße
Bernd Moosecker

4. Birebont Jean-Daniel 11/01/2012

Merci de nous rappeler notre jeune temps et de raffraîchir notre mémoire un peu déclinante (pour ne pas dire défaillante). Superbe travail de recherches. Félicitations à vous et toute votre équipe d'investigations.

5. cluzel bernard 19/12/2011

félicitation pour ce travail remarquable,continuez de faire revivre ce passé pas si lointain et longue vie aux petits trains

6. michel desoignies 26/06/2009

bonjour, j'ai eu l'agréable surprise de voir mes photos publiées sur votre site très intéressant. Je me suis intéressé aux VFL en raison du caractère particulier de cette exploitation et aussi de l'atmosphère si particulière des Landes. j'ai pris d'autres photos en 1989 sur les lignes, notamment Labouheyre - Mimizan, maintenant disparue "grâce" à l'incompétence de nos dirigeants. n'hésitez pas à m'écrire, bien qu'ayant cessé depuis quelques années toute activité "publique" dans le monde des amateurs de trains (mais pas définitivement j'espère !) je continue de mitrailler les lignes françaises et aussi de militer pour le rail. bien à vous

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×