Matériel roulant du CFEFL

 

 

 

 

Le cahier des charges prévoit le parc roulant ci-dessous :
 
  • 2 locomotives de 7 tonnes
  • 2 voitures à voyageurs de 30 places
  • 16 wagons de marchandises de 5,6 tonnes

 

 

L'absence des archives du réseau, qui ont dû disparaître pendant la période 1940/1944, font que l'on sait peu de choses sur le parc de cette compagnie, tant moteur que remorqué.

 

 

Les locomotives :
 

Le parc moteur se composait de deux locomotives-tender 020T livrées neuves par la firme allemande Orenstein & Koppel (n° 2195 et 2196/1906). Une troisième unité, également à deux essieux mais d'un modèle différent, semble avoir été achetée d'occasion. Le gabarit en largeur du matériel roulant est de 2 m, mais un rapport signale 2,20 m pour une des locomotives : il faut supposer qu'il s'agit de la troisième, plus basse sur voie.

 

 

L'entreprise Orenstein & Koppel est une importante société d'ingéniérie allemande qui produisait du matériel ferroviaire à voie étroite

 

 

Les voitures voyageurs :
 
Deux voitures voyageurs à 2 essieux suffisent pour assurer les trains en temps normal. Les jours de surchage, la compagnie était autorisée à transformer ses wagons couverts et même des wagons plats en "voitures à voyageurs" très rudimentaires.

 

 

Les wagons de marchandises :
 
Le réseau dispose d'un parc marchandises de 16 wagons à deux essieux d'une charge utile de 5,6 tonnes. Ils appartiennent aux types classiques ds chemins de fer d'intérêt local : couverts, tombereaux, plateformes.
 
Par suite de l'accident du 27 juin 1914, nous connaissons la composition d'un train mixte de cette époque : une locomotive, une voiture voyageurs n° A2, deux wagons couverts n° K1 et K3 et un wagon plateforme n° H4.

 

 

Retour à l'accueil CFEFL

45 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. bordat 28/08/2011

grandiose et heureuse histoire du souvenir du train merçi

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site