La compagnie du CFEFL

 

La compagnie des Chemins de Fer Economiques-Forestiers des Landes
ou
Le chemin de fer de Roquefort à Lencouacq-Jourets

 

 

L'exploitation des produits de la forêt nécessite leur transport depuis la zone d'abattage et de transformation vers les quais d'embarquement quand il s'agit d'expédition lointaine.

 

 

C'est justement le cas des exploitants forestiers des Landes qui ont comme clientèle les houillères du Nord de la France ou celles de l'Angleterre pour les poteaux de mine, mais qui écoulent aussi des traverses de chemin de fer et des poteaux télégraphiques.

 

 

Le moyen de transport local le plus répandu dans les Landes de Gascogne était le bros, carriole attelée à un train de boeufs d'abord, puis de mules, plus rapides, au cours du XIXè siècle. Mais l'inconvénient majeur lors du transport de matériaux lourds étaient leur fines roues cerclées de fer qui s'enfonçaient l'été dans le sol sablonneux ou dans la boue lors des périodes de pluies.

 

 

L'évolution du bros, carriole typique des Landes de Gascogne :
 

Attelé de 2 boeufs, invariablement nommés Jouan à gauche, Martin à droite

 

 

Milieu XIXè, on remplace les boeufs par des mules, plus rapides

 

 

Entre-deux-guerres, apparition des roues à pneu qui ne s'enfoncent plus dans le sol

 

 

On comprend aisément que les exploitants du début du siècle se soient orientés vers la seule solution qui pouvait les tirer d'embarras : le rail.

 

 

Poursuivre la visite :
Ligne Roquefort-Midi/Lencouacq-Jourets

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site