Le matériel VFL

 

La traction vapeur fut utilisée des origines jusqu'aux années 1953 à 1957 où elle disparût, victime de l'âge élévé du parc (les 030 T série 1 à 12 dataient de 1890-1891 et les 030 T 21 à 24 de 1912) et du danger qu'elle représentait pour la forêt. La cheminée de ces locos avait pourtant été adaptée pour limiter l'échappée d'escarbilles, qui généraient des départs d'incendie, par une forme en "tromblon".

 

 

030T n°12 sur un faisceau landais

Les deux types de locomotives landaises : en haut le modèle 'Landes' avec sa cheminée à tromblon, en bas le type 'Born et Marensin' avec une cheminée à double grille interne anti-projection d'escarbille

 

 

A ces machines, s'étaient jointes des locomotives louées à la Compagnie du Midi qui assurèrent un excellent service jusqu'à presque 100 ans d'âge.

 

 

De Dion-Bouton n°A1

Autorail De Dion-Bouton type OR n° A1 avec sa remorque R1 en gare SNCF de Labouheyre (Photo P. Laurent)

 

 

La traction diesel apparût en 1939 sous la forme d'autorails De Dion Bouton à gazogène qui prirent peu à peu possession du service des voyageurs jusqu'à la fermeture de la dernière ligne à ce trafic en avril 1960 (Labouheyre-Mimizan Plage).

 

 

LT série 10 à 12

2 Locotracteurs de la série LT 10 à 12, ici en UM pour tracter une rame de citernes chargées de pétrole du gisement de Parentis en décembre 1954 (Ph. Félix Fénino)

 

 

Pour le service des marchandises, les premiers engins diesel apparus en 1953, étaient des 030 à bielles de série 10 à 12.

 

 

Voiture VFL

Voiture VFL du type BDf-1 (collection La Vie du Rail)

 

 

En ce qui concerne le matériel remorqué, les VFL ont jadis possédé quelques voitures à voyageurs ainsi que des fourgons dont la plupart avaient été achetés à la Compagnie du Midi. Le matériel marchandises a, quant à lui, toujours été loué au Midi puis à la SNCF.

 

 

CLIQUEZ SUR LE MATERIEL DE VOTRE CHOIX CI-DESSOUS

  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×